Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 23:14

J'avais prévu pour cette 6ème partie de la série "Psycho de comptoir" de parler des sizings et du ROI (return on investment).

 

Mais auparavant je vais aborder un autre thème, primordial, celui de la gestion de bankroll.

 

Bankroll-Management.jpg

 

Pour être sûr d'avoir une gestion de bankroll totalement sans risque, rien de mieux que la solution du poker gratuit, qui revient en force en ce moment (je ne dois pas être le seul à avoir du mal en ce moment ^^).

 

Ok il faut accepter de jouer totalement différemment (par exemple la fold equity y est presque inconnue, du moins dans les premiers niveaux), et de se battre des heures pour des gains de quelques euros au mieux, mais au moins on joue sans être scared money!

 

Certains se sont fait une spécialité des freerolls et ont réussi à monter des bankrolls assez spectaculaires par ce biais, ils ont tout mon respect! Pouvoir jouer sans jamais avoir investi le molindre centime, la classe quand même!

 

Parfois on peut même parvenir à se qualifier pour de très beaux events, même des WPT! L'ami gum nous l'a prouvé l'an dernier. Etonnament cela ne se révèle pas toujours comme un parcours du combattant.

 

Devant la morosité du marché français du poker, on voit se développer des sites pour jouer au poker gratuitement avec de l'argent à gagner, les gains étant par exemple financés par des publicités qui apparaissent pendant le tournoi.

 

Mon petit doigt me dit que si l'Etat continue sur sa lancée de taxer à tout va, de plus en plus de joueurs vont se tourner vers ces formes de jeu!

 

 

 

Dans mon cas propre, à mes débuts j'avais déposé 30€ sur la room Everest Poker, et je jouais des MTT à 5€ (voire plus parfois), et un peu de cash game en NL10: inutile de vous dire que je me suis broke plusieurs fois les premiers mois, avant de comprendre que pour prétendre jouer à telle ou telle limite sans être obligé de cash in toutes les 2 semaines, il me fallait soit consacrer plus d'argent au poker, soit jouer en micro-buy-in.

 

Je me suis ensuite fixé une règle à laquelle je ne déroge que très rarement : ne jouer que des tournois dont le buy-in est 100 fois inférieur à ma bankroll (je sais on doit dire "mon bankroll", mais je n'y arrive pas ).

 

Par exemple si je veux jouer un MTT à 10€, je dois avoir 1000€ de bankroll.

 

C'est ainsi que j'ai monté une petite bankroll, très doucement (mais très sûrement), qui atteignait en septembre 2012 environ 3400€ (toutes rooms confondues).

 

Je pouvais donc jouer des tournois à 30€ et limiter les risques de tout perdre.

 

Mais si 3400€ en tout paraît confortable pour le joueur moyen que je suis (pour certains c'est ridicule, pour d'autres c'est énorme), partagé entre toutes les rooms c'est nettement moins impressionnant! Ainsi sur certaines rooms je n'avais par exemple que 130€, si j'avais joué des MTT à 30€ le risque était grand de me broke sur cette room, et les transferts d'argent pas toujours simples m'auraient assurément conduit à utiliser ma carte bleue pour cash in, ce qui revient à gonfler artificiellement la bankroll).

 

Donc je continuais à jouer des tournois à moins de 20€, gagnant petit mais gagnant, au grand dam de certains d'entre vous qui me conseillaient de jouer plus gros pour optimiser mes chances de gros gains en cas de good run. Je ne me sentais pas très à l'aise de jouer directement des 30€ (encore trop la valeur de l'argent), je ne l'ai donc fait que très occasionnellement.

 

C'est alors qu'une opportunité s'est présentée à moi, et j'ai intégré la team DLPoker. De ce fait j'avais ma place au sein de la team Start  de MyPokerSquad, et là plus question de tergiverser, l'occasion d'enfin jouer dans une autre cour, de cotoyer les regs et parfois les pros était là, il fallait se lancer!

 

Bien sûr il aurait été plus sage vu mon niveau et mon style de jeu d'axer ma stratégie sur des packs de plusieurs MTT à petits buy-in, histoire de lisser la variance, mais à l'époque ce n'était pas possible chez MPS, et puis pouvoir jouer des 50€, 100€ voire plus en n'engageant que la moitié des sommes était quand même un vrai plus pour moi!

 

Un premier itm après 3 MTT, quelques places proches de la bulle, le départ était satisfaisant, malheureusement la suite allait se révéler assez dure, tout se combinant (bad run, variance, bad beat, mauvais timing, niveau parfois insuffisant, mauvaise adaptation, tilt insidieux, etc.) pour invariablement faire chuter ma bankroll, et forcément avoir de plus en plus de mal à vendre mes parts de staking (normal, surtout que le choix pour staker est énorme, je suis un peu le petit canard (ou poisson, selon)  là-dedans ). La casse fut rude, même amoindrie par les parts vendues (mais je n'aurais sans doute pas perdu plus en n'étant pas staké puisque je n'aurais pas joué ces tournois sans avoir gagné de tickets avant).

 

De plus dans le même temps je stakais moi aussi de nombreux joueurs (je consacrais même beaucoup plus d'argent à staker qu'à jouer au poker, pas idiot vu la différence de niveau entre ces joueurs et moi, mais pas optimal pour progresser et espérer faire des perfs).

 

Le départ fut là aussi assez bon, misant sur les bons "chevaux", mais la loi des séries fit que mon passage à vide en tant que joueur s'accompagna du même passage à vide en tant que stakeur. Rajoutez à cela les frais ponctionnés par MPS (s'ajoutant au rake des rooms et de l'état cela fait pas mal), et de mauvais choix de tournois (j'ai par exemple joué un 250€, staké à 40%, pas top niveau gestion de bankroll).

 

Bref une perte nette de 440€ au total. Y'a pire allez-vous me dire, sans doute mais bon c'est quand même une somme! Certains partent en vacances grâce au poker, moi je perds quasiment une semaine de location!

 

Et une courbe en pente douce vers le bas, mon ROI largement positif sur les micro buy-in ne compensant absolument pas mon ROI négatif sur les plus gros MTT. Heureusement que sur certaines rooms je reste largement positif!

 

Prendre le poker comme un loisir payant comme un autre, et remettre tous les mois 50 ou 100€, comme on peut faire pour des sorties, des cinés, des restos, des clopes, etc., est une façon de voir les choses tout à fait possible, mais j'ai trop d'autres dépenses et remboursements divers pour le faire régulièrement, je vais donc essayer d'éviter cette façon de procéder!

 

Retravailler les bases, être patient, est une évidence. Eviter de vouloir trop vite changer mon style de jeu pour ressembler aux gros sharks agros devrait aussi limiter la casse.

 

Il faudra quand même connaître un peu de réussite aux bons moments, pour transformer par exemple ma 6ème place sur le Classics 50 de la dernière fois en 1ère ou 2ème place (le traditionnel coin flip qui passe pas, AQ payé par 66 qui tient pour un pot à 40 bb), ou pour éviter par exemple ce genre de set up (encore sur le Classics 50, hier soir) :

 

 

 

 

Certains joueurs pros ou reconnus sont pas respecté de gestion de bankroll à leurs débuts, et ont connu la réussite très vite, ce qui les a lancé, mais ensuite ils ont commencé à bien gérer leur argent, comme par exemple neuville25. D'autres très bons joueurs ne parviennent pas à le faire, et ils se brokent, affirmait il y a quelques jours Vanessa Hellbuyck sur les ondes. Alors soyons prudents et sages, malgré les sirènes des prizepools!

 

bankroll-management-dudley-821110.jpg

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mad_thorgal
commenter cet article

commentaires

rincevent 30/06/2013 22:30


GEstion de bankroll c'est la base du jeu. Je comprend pas trop comment un joueur comme toi... enfin bref... :D


(lol @team DLP)

mad_thorgal 30/06/2013 23:58



un joueur comme moi... j'sais même pas moi-même ce qu'est un joueur comme moi looooool



Gum 29/06/2013 16:00


Petit à petit l'oiseau fait son nid. L'essentiel est de monter surement et tranquillement une BR tout en conservant le plaisir de jouer.


GL pour la suite.


@ +.

mad_thorgal 29/06/2013 20:29



là j'ai un peu cassé le nid, plus qu'à le reconstruire ^^



vijef 29/06/2013 15:45


Yep David bel article sur la gestion de BK...Personnellement j'utilise la même  que Samsonov, ainsi je n'ai
jamais le moindre problème même en période very bad run comme en ce moment!...


Tiens, ça me donne l'idée d'en parler lors de mon prochain billet!

mad_thorgal 29/06/2013 20:29







quellange 29/06/2013 15:33


bien, et tu as de la chance d'être dans la team de la DLP et d'avoir pu être stacké. J' ai pas cette chance et du coup je grimpe pas pas les moyens de perdre des 20€ et trop dur de se faire une
bankroll en micro. GG à toi continu.

mad_thorgal 29/06/2013 20:30



Oui c'est une chance, même si financièrement parlant pour l'instant ça ne m'a pas vraiment apporté, mais je m'accroche!



fabio36350 29/06/2013 15:23


J'ai fais comme toi à mes débuts.


Maintenant je trouve que 20 buy-in en cash et 40 en MTT c'est pas mal pour la bankroll. Tout dépend du style de jeu...

mad_thorgal 29/06/2013 20:32



Oui je pourrai être plus agressif dans mon approche, c'est clair que je n'en joue pas assez des 20€ ou plus pour que cela soit représentatif. On va voir ça!



Présentation

  • : Le blog poker de mad-thorgal
  • Le blog poker de mad-thorgal
  • : Ma vie de joueur amateur de poker: mes réussites, mes échecs, mes rencontres, mes objectifs... Membre de la communauté LKTeam et des forums pokeras73, Poker Académie, Ecole Française de Poker, Made in Poker, Club Poker, DavidL Communauty.
  • Contact

Partenaire

Card Player France - La référence

Recherche